test 3

Nicolas Donzé, toxicologue à l’Institut Central des Hôpitaux, répond à plusieurs devinette sur le CBD, ce cannabis licite qui est envahi nombreux kiosques, milieu commerciaux et plateformes web de vente virtuels depuis plus d’une année. Le CBD, c’est quoi ? La plante de cannabis renferme plus de 100 différentes matière qualifiées “phytocannabinoïdes”. Parmi ces substances, retrouve le Cannabidiol (CBD) par contre également le Tétrahydrocannabinol (THC) mais également une centaine d’autres. Dans le cannabis « licite » commercialisé en Suisse, le THC est présent à réduction des 1% rendant sa consommation légale. Le cannabis légal, à haute teneur en CBD, n’a pas mêmes effets psychotropes et hallucinogènes vu sa faible en THC, c’est pourquoi il sera courant de penser qu’il n’est pas dangereux. Fumer du CBD, c’est mauvais ? Lorsqu’on le fume, ce n’est jamais bon. Le CBD est juste un nouveau produit issu de l’industrie du tabac et sa commerce est regrettable. Pour rappel, la cigarette est un facteur de risque majeur des maladies oncologiques, cardio-vasculaires, respiratoires etc. La consommation de CBD est-elle conciliable avec la conduite ? En principe non, dans un joint légal, à haute teneur en CBD, il y a aussi du THC. Des études montrent que dans l’hypothèse ou l’on fume 4 relié de CBD en moins d’une heure, on sera sous l’influence du THC et on ne pourra légalement plus conduire. De plus, vu effets calmants du CBD, il sera fortement déconseillé de prendre le volant après en avoir fumé. Est-ce que le CBD a des vertus ?
Cette molécule est certainement un grand potentiel qui nécessite davantage d’investigation pour préciser ses bienfaits. Plusieurs études semblent montrer que le CBD pourrait être utilisé tel que médicament et aurait de nombreuses vertus. L’effet le plus explicite du CBD est une sensation de bien-être et il présente les qualités suivantes : Anxiolytique (calmant dans assaut et d’angoisse) Neuroleptique Antiépileptique Anti-inflammatoire Soulagement de la nausée Apaisement des migraines Aide contre l’insomnie Bien que ces effets soient positifs, le CBD devrait être consommé seulement dans une dimension médicale. Il est important de inscrire que la différence entre une drogue et un médicament est l’usage que l’on en fait. Si on est malade, pend un médicament pour se soigner. Si prend un médicament alors que l’on n’est pas malade, prend une drogue. Le CBD est ainsi un médicament qui être utilisé tel que tel et non comme une drogue. Il a son emplacement dans les pharmacies. Quels sont ses effets sur la santé ? Quand nous consommons une molécule chimique qui provient d’une plante, il sera intéressant de savoir comment agit sur le corps humain. On est découvert qu’il existe des cannabinoïdes de corps. Ce système endocannabinoïde présente diverses fonctions. Il régule entre autres : La mémoire La bâtiment du cerveau pendant l’adolescence L’envie, la motivation L’appétit Les occupation cardiaques La douleur Le système immunitaire La fécondation etc. Ce système est fondamental à la vie et fumer des cannabinoïdes, du CBD et pourquoi pas du THC affecte négativement corps en troublant beaucoup de systèmes. Fumer des cannabinoïdes agit comme du “bruit” pour notre cerveau et nous fourni sourd à nous-mêmes. Soyons ainsi écologique avec nous-mêmes : Pourquoi polluer à nous poumons avec du tabac et/ou du cannabis ?
Vous souhaitez avoir plus d’informations sur le sujet ? Consultez le post du toxicologue Nicolas Donzé paru a l’intérieur du journal Labmed.

test 3

Les effets thérapeutiques du cannabidiol
Son absorption selon oral semble très mauvaise, d’où son utilisation sous forme de fumée ou « vapotée », de laquelle l’effet est d’ailleurs plus rapide. De très nombreuses études ont examiné effets du CBD sur la santé. En juin 2018, États-Unis ont approuvé pour la première un médicament à base de cannabidiol à l’encontre de l’épilepsie. Le CBD pourrait aussi seconder a l’intérieur du traitement de la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, l’autisme, les troubles du et pourquoi pas la douleur chronique.
Les effets secondaires du cannabidiol Néanmoins sa consommation n’est pas neutre. Comme le THC, le cannabidiol est lipophile et s’accumule dans les tissus gras d’or premier rang desquels le cerveau. Il peut donc s’accumuler dans le système nerveux, d’autant plus que son élimination est lente. Il aussi diminuer le rapprochement d’élimination de quelques-uns produits et entraîner ainsi une surdose toxique. D’autres problèmes ont été observés : somnolence, diarrhées, baisse de la vigilance.
La vente de produits à base de CBD est autorisée en France, à condition qu’il admettons issu de plusieurs variétés desquelles le causalité de THC ne pas dépasser 0,2 %, qu’il admettons extrait seulement des graines et de la (les feuilles et fleurs sont interdites) et qu’il ne revendique aucun vertu thérapeutique (toute publicité est interdite). Le CBD être consommé en vapotage d’e-liquide possédant une cigarette électronique, à condition de respecter ces mêmes dispositions.